Alors il m'est arrivé une aventure extraordinaire.

Je suis donc en stage dans le merveilleux clos des sens où tout est bon et beau. Les tâches qui me sont dévolues sont d'une mportance capitale pour la bonne marche de cette belle machine à rèves.

Chaque jour, je dois donc écosser, blanchir et enfin éplucher des petits pois, eh oui, le petit pois s'épluche, j'ai découvert ça et ça devient presque comestible car jusqu'à présent, je considérais cette chose comme tout juste bonne pour les rosbifs, soit ces gens roux et roses qui ne mangent la viande que bien cuite, au delà de à point. Oui c'est agaçant.

miracleIl m'est donc arrivé une chose proprement incroyable, un genre de miracle et ce miracle c'est notre grand bwana qui l'a fait.

Bwana distribuant les denrées à l'afpa Stains Plage

Alors voici la chose en un mot :

girolle2Je devais nettoyer et calibrer des girolles (25 fois), cette activité nécessite d'être capable d'établir une hiérarchie et d'avoir une pensée structurée. En effet, il faut faire 4 tas, les pieds, les petites girolles, les moyennes et les grosses, ensuite tout nettoyer séparément et puis tout étaler sur un grand drap. Je m'acquittais donc de ma tâche et j'utilisais du papier sulfu pour bien séparer mes tas. Voilà.

P6040018Quand surgit Alan, mon chef de partie viandes, celui qui m'a tout appris pendant 15 jours et avec lequel j'ai établi des rapports hiérarchiques et purs contrairement à ce que Puceau de la yaute tente de faire croire, toujours prêt à tout salir, lui qui se vante de n'avoir pas accompli les tâches du cahier à spirales. Moi non plus mais j'ai expliqué pourquoi dans les "observations" et après je suis allée en tremblant trouver le grand Chef étoilé pour lui avouer qu'il devait remplir plein de trucs, lui qui est si occupé à porter la connaissance au Monde et il ne m'a pas rendu le cahier et je ne sais pas si je le reverrais un jour, que va dire lolo, notre bwana vénéré.

clos_des_sens_081Mais revenons au sujet qui nous occupe, le grand miracle, donc Alan surgit, tout auréolé de la Gloire que lui confère son statut de chef de partie viande, celui qui sait

dépiauter une oreille de cochon d'une seule main et carr__lapin_2

tailler un carré de lapin de l'autre et avec un couteau à beurre.

Et là, Alan a eu cette remarque incroyable en voyant mes girolles soigneusement étalées sur des torchons propres et nettement séparées par le papier sulfu, il a dit :

"ah ben toi alors t'es carrée!",

"hé...." que j'ai répondu hébétée car jamais au grand jamais on ne m'a dit que j'étais carrée. Je croyais même qu'il était ironique et que j'avais mal agi et non, il a ajouté que même les commis ne nettoyaient aussi parfaitement les champignons et qu'ils les jetaient négligemment en tas, calibrés à la va comme j'te pousse alors que là, on ne mélangeait rien, c'tait nickel chrome, carré quoi.

Mais ça, tu vois Bwana, c'est à toi que je le dois, 6 mois à nous houspiller à exiger une minutie monastique, merci Bwana.

Aujourd'hui, pour la première fois de ma vie, je ne me suis pas fait traiter de souillon. Snifff merci Bwana tu es grand.

Guiguite émue et reconnaissante