magamaga ou la révolution culinaire

09 août 2009

BILAN PREVISIONNEL

Apres avoir été tous des vrais copains dans le cadre de la formation afpa, nous nous sommes tous dit rendez vous dans dix ans comme le dit la chanson de notre maître a tous, patrick, pour parler du bon vieux temps et voir ce que chacun est devenu.

Nous voilà tous réunis donc a 7h30 ce 17 aout 2019 devant le portail vert de l enceinte divine afpa, certains hautains, d autres chialeux, indifférents, moqueurs, perdus, mais tous réunis autour de l édifice magamaga, rasée de près comme pour aller a la messe.

Que sont devenus tous ces inconnus rassemblés contre leur volonté pendant huit mois vivant les uns sur les autres, pratiquant l art de la cuisine francaise dans sa plus pure tradition ?

Le loft story staïen aura t il réserve des surprises?

Numero 2 : Toujours souriante, notre maitre spirituel a ouvert son propre restaurant intitulé « avec ou sans couteau », elle a acquis sa deuxieme étoile michelin courant 2017 et se positionne dans la nouvelle demarche culinaire en vogue du moment : la cuisine et nos 5 sens. Elle a réussi a imposée son éthique de vie au niveau de la cuisine parisienne en incluant le concept musical dans ses plats. Précurseur, son restaurant est a son image, créatif, lumineux spontanée, la recette magique qui lui a voulu sa notoriété et permi de réunir nos 5 sens dans chaque assiette.

Numero 3 : Toujours aussi chauve, il travail pour numero 2 avec numero 4 a la plonge batterie. Il a inclus legion 88 dans certaines assiettes pendant la periode de braconnage du gibier.

Numero 4 : Ayant doublé de volume il assiste tant bien que mal numero 3 dans l art de la plonge et a donné l idée a numero 2 de cacher des blagues carambar dans la purée. Pri de jalousie pour la qualité de la vanne, il a detourné l appelation pour en faire sienne et a insisté pour qu on l appel le concept de la blague quentinesque.

Numero 5 : Retourné a pepitoland, il est content avec ses amis les pepitos. A essayer de pecho numero 6 et faute de mieux numero 11 mais est reparti bredouille.

Numero 6 : Liposuccion des levres sur les conseils de numero 3 et 4, elle a hesité a rejoindre numero 5 chez d autres pepitos, mais s est ravisée. Restés en France, elle a ouvert un salon de coiffure pas cher. Coupe coolio, 5 euros, coupe beyoncé 7 euros, coupe crépu 3 euros, coupe chris avec le bouc 12 euros.

Numero 7 : Apres 2 ans de plonge au macdo, il est passé responsable frite au quick a sarcelles. Il a toujours en tete de monter son concept de resto « vous commandez un plat, vous en aurez la moitié faute de temps » au liban.

Numero 8 : Toujours aussi bizarre et ne sachant ce qu il pense, il rattaque une formation carreleur apres avoir acquis ses examens en formation soudeur, maitre nageur et distributeur de flyers. Toujours prêt a casser la routine, il est devenu gay, histoire de changer.

Numero 9 : Elle a essayer de monter un restaurant au japon a base de graine et a durer deux ans. Le stock de graine mondiale ayant été épuisé depuis, elle ne mange plus que du porc sous toutes ses formes, sucette de porc, porc grillé, chips de porc, porc ketchup, tiramisu au porc et sorbet saveur porc avec de la vanille car « la vanille c est comme le pain pour la glace ». Est en train de bouquiner « les problemes de la grossesse apres 45 ans ».

Numero 10 : A raté l examen a cause d une fracture a l omoplate engendré par une vague de 17 cm de haut, il a sombré dans l alcool et loge a stains sous le pont de la departemental. Depuis il parle fort tout seul et manque de se mettre un coup d avant bras dans le nez  a chacune de ses impulsion demonstrative.

Numero 11 : Se demande si chris est un con et si numero 4 fait du mimetisme. N ayant pu trouver de solution a ses deux enigmes existentielle, elle cache ses doutes en exhibant ses seins pour 3 euros la demi heure a barbes.

Numero 12 : Elle a arreter la cuisine pour se lancer dans la mode. Elle a lancé sa propre ligne : sexy halal boudinée et decomplexé tout un pays. A pour projet la cosmetique et son parfum senteur numero 12.

Notre formateur : Supporte un enieme groupe de connard a l afpa de stains. Toujours aussi beau gosse sur les photos.

Jerome : Peau depigmentée, il est devenu gigolo au bresil avec sa nouvelle coupe facon turkish starwars.

Etienne : Œnologue de renommé international, sa compagnie reste basée en alsace.

Tout ce beau cheptel a échangé photo, adresse mail, adresse facebook et numero de telephone comme le veut la coutume et nous nous avons dit a la prochaine tous plus ou moins de manière hypocrite.

C etait si bon de se revoir, alalala, c etait la bonne époque, ca, stains c etait trop cool quand meme.

Merci a tout ce beau monde pour la richesse de cette experience, en toute sincérité.

Puceau dla yaute

Posté par magamaga à 17:23 - Commentaires [2] - Permalien [#]


28 juin 2009

manchette spéciale

rozierLe professeur Rozier tel qu'en lui même

Polystyrène traité à la Glace Royale par le Professeur TOTOF

Dérobé au musée de l'AFPA Stains par le puceau de la Yaute

Posté par magamaga à 22:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 juin 2009

la révélation

A peine rentrée a la yaute ce week end, les demons de stains la catin me persecutent. Je suis rester bloqué sur le role de la manche dans le concept HACCP de collectivité qu a developpé le professeur Frozier.

Donc a peine rentré, je saute sur internet et decouvre l interview du professeur Frozier enregistré en avril 2002 et retranscrit pour le public en octobre 2002.

Je vous envoie par copier coller ce precieux enregistrement d un des derniers monstres sacré de la recherche de la vérité, le professeur Frozier.

De quel manière doit on aborder la manche dans la demarche HACCP ?

P.F : Tout d abord, j aimerai préciser un certain point tres important qui m a valu les honneurs de certains, mais aussi le rejet de certains de mes contemporain. Il y a eu une ceisure dans notre mouvement a propos de la qualité et quantité organoleptique de la manche. Je me suis séparé de la conception de mon collégue professeur en université, mon compère de toujours, tonnerre de mécanique qui, lui, soutenait, dans une de ses dérives oh combien nombreuses, qu une veste de cuisine a proprement dit devrait se composer de 3 manches, dont une pubienne pour les hommes. Je n ai pas tolérer cette « révolution of the mind » comme se plaisait a répeter mon confrère, et ai pris la decision formelle qu une veste de cuisine n avait que deux manches. Je tenais a preciser ce point pour centrer le deroulement de cette interview.

Merci, c est noté. Vous faites donc parti de ce coté plus puritain du role de la manche dans la demarche HACCP.

P.F : Exactement, je pense que vous avez tres bien cerner mon implication dans ce point fondamental de la norme HACCP.

Alors concrètement, allons droit au but, comment doit se porter une manche de veste si l on se conformise a la loi HACCP ?

P.F : AH, vous n y allez pas par quatre chemin, et j apprecie cela. Mais je vous arrete. Ne confondons pas precipitation et pas précipitation. La manche vous me direz peut etre retrousser et non retrousser. Effectivement elle peut. Mais elle peut etre également plié sur l intérieur mais aussi sur l exterieur. J ai observé lors de mon étude que la plupart des sujets retroussaient leur manche vers l exterieur. Or, c est une terrible erreur. En sept ans d observation, j ai pu constaté que trois quart des sujets retroussants leur manches vers l exterieur était porteur d un nombre de microbes deux fois plus élevé que les sujets retroussant leur manche vers l interieur. Les microbes anaerobie se melange au microbes aérobie plus facilement, et créer un surcroit de risque d intoxication chez le client. Ceci est un point.

Mais je pense que le plus important avant d entrer en cuisine est de mesurer la teneur en poil de bras de chaque, je dis bien chaque individus ayant recours a l utilisation d ustensiles ou entrant carrément en contact avec la matière première. Sur 2000 échantillon, j ai instauré une moyenne qui empecherai une prolofération trop subite. Tout individus ayant plus de 27 poils par centimètre carré devrait s abstenir de relever leur manches. Ceux ayant entre 26 et 19 poils au centimétre carré pourront se relever les manches a hauteur de deux tiers de l avant bras. Les autres sont libres d exposer leur poils. (rires) Plaisantons de temps en temps plaisantons, cela ne mange pas de pain. (rires) Pas de pain bien sur si le pain n est pas en contact direct avec une manche retroussé.

Cela me parait clair, en somme, cette étude dont vous avez consacré 7 ans de votre vie a des résultats determinants dans la comprehension analytique des risques d empoisonnement ?

P.F : En effet, mais j aimerais rajouter, avant de faire une pause (a part : je fais du velo et la selle me rentre dans le cul, je me dois de me masser l anus quand je reste trop assis sur une chaise) je voulais dire que ma demarche tres constructive n aurait jamais été possible sans les gens qui m ont accompagné pendant ces sept ans. Un cap a été franchi dans la vérité hygienique et j encourage tout les petits stagiaire afpa a lire mon œuvre un peu plus détaillé. Je vous ai révéler les points les plus importants, mais je ne vous cache pas que tout ceci est beaucoup plus complexe. Mon champ d étude va jusqua integrer le parametre manche plié en biais, je me garde de trop vous en dire pour laisser un regard aguicheur sur mon travail.

Merci professeur Frozier, pour conclure, la manche une éthique de vie ?

P.F : Je répondrait que oui, la manche une éthique de vie car il faut prendre en compte les facteurs sociologiques tres au serieux. Qu est ce qui fera qu untel ou untel aura la presence d esprit de disposer sa manche d une certaine manière et qu est ce qui fera qu il mettra plus de temps qu un autre a comprendre le sens de la demarche HACCP et ses bienfaits primordial sur le cours de l histoire. Parlant d histoire, mon prochain objet d etude portera sur l histoire de la manche, du paléolithique a nos jous avec un large pannel de culture représenté. Precipiter vous chez votre libraire !

Merci professeur, un petit pas pour l homme, un grand pas pour l humanité, tel sera la conclusion de cette interview.

Professeur, ma lumière, mon phare, tu as redonné un sens a ma vie ou du moins conforté dans une idée que je ne voulais peut etre pas m avouer.

Puceau dla yaute

Posté par magamaga à 12:45 - Commentaires [3] - Permalien [#]

23 juin 2009

L’AMOUR ENFIN

amourQue se passe-t-il ? Guiguite n’écrit plus

Ne soyez pas triste, notre Guiguite nationale, celle par qui le rire arrive et le groupe se soude, celle qui marche sur le cœur des hommes comme une déesse grecque trop convoitée a enfin découvert ce en quoi elle ne croyait plus : l’Amour.

Oublié Steven Seagal et ses coups de pieds rapprochés. Guiguite a décelé qu’entre haine et passion il n’y a qu’un pas, un tout petit pas à franchir et c’est en à peine quelques jour que la porte du grand sentiment s’est ouverte.

amour2

Alors que depuis 6 mois déjà ils se voient chaque jour, s’aiment tout d’abord d’un humour graveleux puis se déteste tel un vieux couple en croisade, qu’après trois semaines de séparation stagique, les tourtereaux semblent s’être manqués. Œillade en coin, rire partagé, places cote à cote en cours, les signes ne trompent pas. Et voila que nous, simples témoins de cette improbable machine, ne pouvons qu’être jaloux de cette idylle naissante au sein de la cuisine P4, ses charlottes sur la tête et sa sauce communautaire.

Adieu cris d’altercation, nos deux grandes gueules se sont soudés les coudes pour nous en faire voir comme jamais. Et si parfois Guiguite glisse notre jeune de 17 ans entre elle et son doux amant de cœur, ce n’est que pour mieux duper le public naïf et innocent qui ne saisit pas comme mon œil de lynx la subtilité du manège.

bker

Alors, encourageons Guiguite ! Parlons-lui de la belle dans le château et prouvons-lui que l’Amour existe. Gamin, mets donc ton tee-shirt philosophique demain et ouvre la porte de l’impossible. Car quelle femme ne rêve pas un jour de trouver celui qui annulera la nullité des autres avant lui ? Vaine attente me direz vous, mais nous savons nous, qu’elle mérite un homme de calibre qui fera vrombir la machine sous elle. Le biker jaune en a le pouvoir, le grand, le beau, l’unique : tonnerre mécanique. Haut les cœurs !

Camionnette

Posté par magamaga à 17:43 - Commentaires [3] - Permalien [#]

11 juin 2009

NE VOIS-TU RIEN VENIR ?

procession

Non, rien. Point  de visite du vénéré. Il n’a pas pris la peine non, pas la peine de venir jusqu’à moi. Mon crime : un rythme de night-clubbeuse.

Night_club_dancer_2

Lundi, l’aiguille de la pendule venait juste de passer 9h que le téléphone sonna au restaurant. La mèche en place, la barbe fraichement rasée, le teint frais, bwana souhaitait savoir quand il pouvait venir visiter sa chouchoute préférée : moi. Miracle, en cette heure qui pour nous entame habituellement le dernier tiers de la nuit, ma géniale patronne était présente. Nettoyage de la hôte oblige, elle avait fait l’effort surhumain de se trainer jusqu’au restaurant pour ouvrir et surveiller thierry et gégé pendant leur labeur.

Quelques mots échangés sur le bon fonctionnement de mon adaptation en entreprise et il n’en a pas fallu plus que l’annonce de mes horaires pour que bwana déjà se dégonfle. Les horaires sont tardifs, bwana habite loin « bon si tout se passe bien, il est peut-être inutile que je passe ».

coeur_20briseLe verdict tombe. « Inutile ? » Mon cœur est en miette. Point de visite. Point. Point de visage rassurant, de regards bienveillants, d’encouragements, de sourires en coin. Point de gestes de sollicitude à la vue de mes disques de pralin, de mon vol au vent à la mousse de pistache. Point. Qu’il sèche encore la visite des trois bouseux rentrés au bercaille ou chez leur mère passe encore, mais bon dieu, je ne suis pas si loin de toi bwana ! Fais un effort ! Bats toi !

MatthieuMobyletteJ’aurais du écouter Tonnerre Mécanique. « Attention petite camionnette, ne donne pas ton cœur à n’importe qui, ne fais pas confiance trop facilement, protège toi ou tu seras déçue ». Lui seul à vraiment compris la véritable teneur de mon cœur d’artichaut. En juste 3 semaines je suis oubliée, dénigrée, foulée aux pieds. Les feuilles de mon cœur se dispersent autour de moi et je les ramasse une à une.

angry_20womanLe travaille est entamé : lundi, c’est une nouvelle personne qui débarque dans les locaux de stains la glorieuse. Finis la gentille camionnette et ses blagouses qui détendent l’atmosphère, finis les amitiés à la va vite, finis l’attitude positive qui fait avancer le groupe. C’est décidé : je rends ma carte de déléguée.

Camionnette, paro

Posté par magamaga à 23:25 - Commentaires [2] - Permalien [#]


10 juin 2009

Bwana est grand

Alors il m'est arrivé une aventure extraordinaire.

Je suis donc en stage dans le merveilleux clos des sens où tout est bon et beau. Les tâches qui me sont dévolues sont d'une mportance capitale pour la bonne marche de cette belle machine à rèves.

Chaque jour, je dois donc écosser, blanchir et enfin éplucher des petits pois, eh oui, le petit pois s'épluche, j'ai découvert ça et ça devient presque comestible car jusqu'à présent, je considérais cette chose comme tout juste bonne pour les rosbifs, soit ces gens roux et roses qui ne mangent la viande que bien cuite, au delà de à point. Oui c'est agaçant.

miracleIl m'est donc arrivé une chose proprement incroyable, un genre de miracle et ce miracle c'est notre grand bwana qui l'a fait.

Bwana distribuant les denrées à l'afpa Stains Plage

Alors voici la chose en un mot :

girolle2Je devais nettoyer et calibrer des girolles (25 fois), cette activité nécessite d'être capable d'établir une hiérarchie et d'avoir une pensée structurée. En effet, il faut faire 4 tas, les pieds, les petites girolles, les moyennes et les grosses, ensuite tout nettoyer séparément et puis tout étaler sur un grand drap. Je m'acquittais donc de ma tâche et j'utilisais du papier sulfu pour bien séparer mes tas. Voilà.

P6040018Quand surgit Alan, mon chef de partie viandes, celui qui m'a tout appris pendant 15 jours et avec lequel j'ai établi des rapports hiérarchiques et purs contrairement à ce que Puceau de la yaute tente de faire croire, toujours prêt à tout salir, lui qui se vante de n'avoir pas accompli les tâches du cahier à spirales. Moi non plus mais j'ai expliqué pourquoi dans les "observations" et après je suis allée en tremblant trouver le grand Chef étoilé pour lui avouer qu'il devait remplir plein de trucs, lui qui est si occupé à porter la connaissance au Monde et il ne m'a pas rendu le cahier et je ne sais pas si je le reverrais un jour, que va dire lolo, notre bwana vénéré.

clos_des_sens_081Mais revenons au sujet qui nous occupe, le grand miracle, donc Alan surgit, tout auréolé de la Gloire que lui confère son statut de chef de partie viande, celui qui sait

dépiauter une oreille de cochon d'une seule main et carr__lapin_2

tailler un carré de lapin de l'autre et avec un couteau à beurre.

Et là, Alan a eu cette remarque incroyable en voyant mes girolles soigneusement étalées sur des torchons propres et nettement séparées par le papier sulfu, il a dit :

"ah ben toi alors t'es carrée!",

"hé...." que j'ai répondu hébétée car jamais au grand jamais on ne m'a dit que j'étais carrée. Je croyais même qu'il était ironique et que j'avais mal agi et non, il a ajouté que même les commis ne nettoyaient aussi parfaitement les champignons et qu'ils les jetaient négligemment en tas, calibrés à la va comme j'te pousse alors que là, on ne mélangeait rien, c'tait nickel chrome, carré quoi.

Mais ça, tu vois Bwana, c'est à toi que je le dois, 6 mois à nous houspiller à exiger une minutie monastique, merci Bwana.

Aujourd'hui, pour la première fois de ma vie, je ne me suis pas fait traiter de souillon. Snifff merci Bwana tu es grand.

Guiguite émue et reconnaissante

Posté par magamaga à 16:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

livret de suivi de formation

Bonjour, j ouvre aujourd hui le livret de suivi de formation pour voir ce qu il y a a remplir et ce que bwana attend de nous.

C est un petit livret joliement plastifié de format A4 qui contient des éléments a remplir. Pendant notre stage, il nous est demander d accomplir bon nombre de taches. Ces taches sont énumérés et il faut préciser le nombre de fois que nous les avons accomplies. exemple: réaliser des cuissons, blanchir, pocher, sauter, cuire a l anglaise... préparer des sauces émulsionnés... vérifier les points de cuisson... réaliser de la pate a foncer, pate a choux... et a tout cela est associé le critère de temporalité 1 fois 2 fois 3 fois 4 fois 5 fois, plus de 5 fois.

Ayant rempli mon livret, le mien pour ces 3 semaines, je constate avec stupéfaction que pour la plupart des items, je figure hors champs d action puisque la case 0 fois n a pas été créée. Etant pris d un sentiment d echec en terme de mission afapaienne et de gène en pensant a ce qu il serait quand je devrais affronter le regard percant et reprobateur de bwana, je decide de prendre les choses en main, et de créer ma propre grille un peu plus adaptée.

Voici le rapport de mon stage:

- désarreter 10 kilo de fera                     3 fois

- séparer le blanc des jaunes de 300 œufs              2 fois

- regarder le chef œuvrer et rester les bras croiser            25 fois

- participer a la confection d une sauce béchamel en mettant de mes mains la farine déjà préparer par le chef            1 fois

- faire répéter le chef 2 fois quand il me demande d aller chercher quelque chose a la cave    21 fois

- descendre a la cave, ne pas trouver ce qu on m a dit d aller chercher et remonter les mains vides          9 fois

- partir au jardin pour chercher du céleri et ramener une plante poison a la place                1 fois

- préparer un BG gros comme une baguette de pain                1 fois

- ramener une feuille de poireau et un bout de 5 cm de céleri pour ce BG pensant que ce serait assez                1 fois

- dresser une terrine saumon a la place d une terrine maison                3 fois

- mettre les doigts dans les bacs a sorbet et a glace et me dire que demain, j arrête de bouffer      12 fois

- faire chauffer de l eau sur la plaque a coté de la plaque allumée           1 fois

- passer la serpillière              11 fois

- écouter le responsable entrée dessert me parler de sa volswagen sopico serpico je sais pas quoi, qu il veut rabaisser et ou il a ajouter 50 chevaux grâce a un truc prêt des essuies glaces et n en avoir rien a foutre                 8 fois

- assister a une scène de ménage entre le chef et la patronne qui font les petits amoureux et me dire que 40 ans de vie commune c est de la balle                            6 fois

- penser a un truc drôle et rire tout seul                      24 fois

- penser a eric quentin                      3 fois

- kiffer le discours anti HACCP du chef              2 fois

- sourire a la blague de je met une carrote devant mon bassin, ca fait une bite        2 fois

- partir faire les courses chez pastor, grossiste, et me taper un orgasme devant la vue sur un lac ensoleillé et lisse                      1 fois

- me laisser divaguer et me dire que putain, jamais je ferai ce boulot plus de 1 mois et demi au même endroit                        47 fois

- me dire que le temps passe très (trop) vite                  25 fois

Voila, a nous 2 bwana

Puceau de la yaute

Posté par magamaga à 15:45 - Commentaires [3] - Permalien [#]

08 juin 2009

GLACE ROYALE, LE RETOUR

Oui, nous sommes des artistes, des sportifs de haut niveau, nous transpirons devant nos fourneaux, nous cherchonsbuffalo2 les références les plus nobles.

Par exemple, notre team comporte un être d'exception qui a su être l'égal des éminences du buff, c'est un grand honneur.

buffGrace à lui, nous avons pu profiter un peu de cette expérience d'une grande beauté tant sur le plan esthétique que stylistique

Enfin, n'en déplaise à certaine, Telle le grand Wolfgang Gottlieb Mozart, j'ai choisi de voyager pour trouver mes sources d'inspiration, Annecy, son lac, son clos des sens où je peux enfin admirer le clos_des_sens_083démiurge

qui domestique la féra sauvage

P6060036donne ses lettres de noblesse à l'os à moelle

clos_des_sens_086revisite le cubisme

P6040020

décline la menthe sous 7 formes mystiques

P6040019Le tout dans une ambiance bon enfant

P6070040C'est nourrie de cette belle littérature que j'ai convié mon amie Laurie pour que, nous aussi, nous sachions rebondir sur ces beautés et entrer d'un bond élégant, dans le troisième millénaire qui sera dévolu à la glace royale ou ne sera pas.

P6070041C'est, prêtes à tutoyer l'arc en ciel, que nous avons préparé notre palette.

P6070047Nos efforts ne sont pas vains, nous réalisons enfin des chefs d'oeuvre,

certes on sent encore un peu l'influence du maître et

P6030004de sa petite tarte fine

P6030007mais quelques jours encore et notre maîtrise sera totale et les étoiles sembleront pâlir...

Guiguite inspirée

Posté par magamaga à 02:26 - Commentaires [6] - Permalien [#]

07 juin 2009

GASTRONOMIE ET TENNIS, MEME COMBAT

Quelle chance. Notre stage couvre la quinzaine de Roland Garros. Yes.

jupette

Cette détermination dans le regard, ces commentaires sur les jupettes,  cette envie d’être le meilleur sont autant de tares que nous partageons avec ces athlètes de haut niveau.

rafa

Et, comme certaine se la raconte sur ce blog (genre, je balance mes photos d’assiettes deux étoiles l’air de rien… « moi mon stage se passe super »), je souhaite ici rétablir la vérité. Je ne peux pas laisser passer pareille humiliation. Déjà que Rafa s’est fait sortir du tournois trop tôt pour que l’on puisse se délecter de ses gros bras quelques jours encore, il est temps de vous dire la vérité.

Photo0208

Photo0211

Nous aussi nous apprenons la tactique ; nos coups droits liftés sont des mokas en forme de larme, nos amorties des vagues de nougatine courbées. Nous serrons le jeu au cinquième set grâce à quelques légumes tournés, la tension de nos raquettes n’est autre que la pointe de notre couteau bec d’oiseau.

Photo0210

Photo0198

Le mental est d’une importance capitale ! C’est quand le bon nous aplati de sa salade dressée en concombre (le bon a quelques finales de grand schlem d’expérience en plus de nous) qu’il ne faut pas laisser s’installer la peur.  Puiser dans ses ressources intérieures et dégainer la mousse au pralin et la religieuse rose dragée. Paf, le break est fait.

Photo0196

Tout cela sont nos réalisations. Je dis : soyons fiers, soyons dignes. Ne nous laissons pas impressionner par le classement de certains. La nouvelle génération est en passe de balayer les vieux croutons à coup de déco au coulis surgelés.

bwana

Et toujours, dans cette incroyable aventure, la puissance, la rigueur et  la fragilité cachée de notre maitre, celui qu’il ne faut jamais manquer de citer : BWANA.

9-3 Afpa Represent’.

Camionnette, en jupette

Photo0189

Une finale bien menée

Posté par magamaga à 17:46 - Commentaires [2] - Permalien [#]

02 juin 2009

Restaurant de village et son metabolisme propre

Qui sont les gens qui y travail ?

Si tu habite a plus de 150 metre du resto, oublie de postuler, t auras aucune chance, tu seras considérer comme étranger et tu pourras provoquer de l antagonisme au sein de la machine. De plus tu seras larguer, quand on te diras que bebert a pincer le nichon de josiane, tu ne seras deja pas qui c est, tu ne pourras mettre une image sur le doux visage du sujet, et tu ne pourras pas intégrer le débat, à savoir si bebert la fait expres compte tenu de sa personnalité ou si c est josiane qui l avait provoqué 20 ans en arrière et que du coup bebert est passé a l attaque parce que josiane et michou sont en periode lattente dans leur vie de couple car michou a decider de prendre la poudre d escampette en allant fréquenter le bar d un village situé à 400 metres. Mais est ce que peut etre bebert etait un peu pompette, ce qui aurait pu influencer son comportement car bebert a la pompette en tartiflette comme on dit chez nous. Surtout que bebert fréquentait la maude , la boulangère qui travail a 50 metres du resto, alors imagine le scandale. Et si michou decidait d aller crever le pneu avant droit du tracteur ou de sa nouvelle punto, il y aurait de l eau dans le gaz, ah dit, ca sera pas triste. Pis toute facon, si il avait envie de pincer le teton, il a qu a pincer le teton, et pis c est tout, qu est ce que vous venez nous emmerdez avec vos histoires…

Tu risque de connaître alors un leger decalage et une sorte de leger contretemps pour ton integration.

Comment sympathiser avec jean-luc, fidèle depuis 36 ans a son poste de plongeur ?

Essaie de sourrire le plus possible, et de lacher un petit soupire nasale joyeux a chaque fin de phrase et aussi de lui serrer la main tout les matin, en disant : ca va jean luc ? N oublie pas d emettre son prenom, il sera flatter et te racontera qu hier y avait pas grand monde, c etait plutot calme et qu un avion s est ecraser dans l océan, «  ben ils ont retrouvés personne ».

Mais a l inverse de magamagoche, j ean luc est souriant et n as pas de poil au menton.

HACCP tu connaît ?

HACCP, ils connaissent mais a leur maniére, HACCP c est avant tout lecher la chantilly qui sort de la poche avant chaque pression manuelle, c est basket, joggo et t shirt, il est difficile d assumer les sabots antidérapant, c est garder 3 semaines la sauce a l oseille entre le fromage la creme anglaise et le saucisson, c est surtout la plus grande conspiration que le monde de l hotellerie a connu, alors oui, fini les 2 cuillère pour gouter, fini de se raser et de se laver les cheveux, oui fini les doigts dans les plats pour gouter, on y va a la langue direct et monsieur les decideurs, et bande de gros batards d inventeur de norme a la mord moi le cul, ici on vous emmerde. N empeche que la bouffe est delicieuse et que tout est fait maison, des glaces, au legumes recolter dans le jardin, et si t as pas pris 3 kilo en une matinée c est que t as un morale d acier.

Voila, faut que j y retourne, mardi, c est 300 œufs a séparer les blancs des jaunes, c est cool, j avais jamais depasser les 4 jusque la, mais bon, quand y faut, y faut.

Gamin de la yaute

Posté par magamaga à 17:27 - Commentaires [6] - Permalien [#]